Triceratops

Le nom « tricératops » vient des trois cornes qui se trouvaient sur la tête (deux sur la tête et une plus courte sur le nez) de ce grand dinosaure herbivore. Derrière le crâne, le tricératops avait une large collerette osseuse qui protégeait ses épaules et surtout son cou.

Fiche de présentation du Tricératops

A première vue, le tricératops ressemble à un immense rhinocéros. La différence est qu’il pesait 6 tonnes et mesurait 9 mètres. Jusqu’à maintenant, les chercheurs ont pu recenser neuf espèces de tricératops :

  • le tricératops horridus,
  • le tricératops albertensis,
  • le tricératops alticornis,
  • le tricératops eurycehalus,
  • le tricératops galeus,
  • le tricératops ingens,
  • le tricératops maximus,
  • le tricératops prorsus
  • le tricératops sulcatus

Le tricératops est le dernier dinosaure qui aurait survécu suite à la probable collision de la Terre avec l’astéroïde qui a décimé plus de la moitié des formes de vie de la planète.

L’autre particularité du tricératops vient de sa collerette osseuse qui change avec l’âge. En effet, chez les jeunes, on retrouve des os triangulaires qui ressemblent à des pointes de flèches sur la collerette, puis ces os en forme de pointes de flèches s’aplatissent et deviennent invisibles avec l’âge.

💡 Les chercheurs pensent que le tricératops utilisait ses cornes pour se défendre contre le T-Rex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *